Bagadic Quic En Groigne (Saint Malo)

Comptant 85 danseurs et musiciens, Quic en Groigne est l’une des formations traditionnelles le plus réputées de Bretagne (Festival Interceltique de Lorient, etc). Et pour la 21e édition de la Fest-Yves de Sens-de-Bretagne, c’est le badagic qui est à l’honneur.

Musiques et danses traditionnelles de Bretagne

L’histoire du badagoù Quic en Groigne remonte au tout début des années 1950. La formation de Saint-Malo prend alors le nom de Quic en Groigne qui signifie en vieux français «  qui qu’en grogne ».
Cette formule fut rendue célèbre par la Duchesse Anne de Bretagne lors de son « Quic en groigne, ainsy sera, c’est mon plaisir ! » qui s’adressaient aux Malouins mécontents de se voir imposer une nouvelle tour de guet.

Par ailleurs, le dogue est l’emblème de la formation bretonne. Ces chien de guet sont intimement liés à l’histoire de Saint Malo car ils étaient jadis lâchés dans les rues étroites de la cité corsaire pour effrayer voleurs et autres gibiers de potence.

Les musiciens et danseurs sur scène le 27 mai 2018 à Sens-de-Bretagne sont celles et ceux du Bagadic Quic En Groigne et non du bagadoù. Une formation tremplin pour ces femmes et ces hommes qui peuvent ainsi travailler leur technique et peaufiner leur danse avant d’intégrer le prestigieux bagadoù.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *