Programmation 2017 / Programmadur 2017

SENS DE BRETAGNE – Dimanche 21 mai 2017 – 20ème FEST YVES  dans le cadre de la Fête de la Bretagne 2017.

Le programme heure par heure à télécharger ici <==

Invités d’honneur

Programme

Matinée

Animations gratuites :

Repas :
A 13h, Kig Ha Farz – Tarif : 14 € / personne – Réservations : 02 99 39 54 28  ou 06 88 40 18 24

Après-midi – Entrée sur site : 4 €

A partir de 14h, spectacles, danses, concerts et chants marins en alternance sur 4 podiums:

Animations :

  • Fest Deiz ( chapiteau / salle) avec War Sav – Diskuizh – Asteure – Les Terpieds – Les Amusous d’Monde – Piafs Benèse
  • 5ème Prix « Benjamin Bernier » : danse jugée « Avant deux de Bazouges »
  • Expositions : Terres Neuvas – Peinture , divers…..
  • Jeux traditionnels de pays
  • Structure gonflable
  • Concours de tir à la corde mixte et intergénérationnel

Sur place : restauration rapide : crêpes – galettes saucisses – frites

Renseignements : Mr Ollivier Jean – Tél. : 06.88.40.18.24

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

L’exposition sur les “Terres Neuvas ” 

 Henri Lizé, de Saint-Pierre-de-Plesguen, a embarqué vers Terre-Neuve pour la première fois à 15 ans et demi. Dimanche 21 mai 2017, il présentera son exposition à l’occasion de la FETE DE LA BRETAGNE, la «  FEST YVES de SENS DE BRETAGNE.

L’histoire

« J’ai fêté mes 16 ans au Groenland », se souvient-il. Nous sommes à la fin des années 50. Les jeunes montent encore dans les chalutiers à Saint-Malo pour s’en aller pêcher la morue au large dans l’Atlantique nord, s’inscrivant dans l’histoire de cinq siècles de pêcheurs de la région.

Pendant cinq ans

« Mon père travaillait la pierre comme carrier et polisseur, il gagnait peu et avait du mal à faire vivre la famille. Alors comme beaucoup de jeunes de ma commune, je suis parti sur les Terre-neuvas. » Henri y restera cinq années au rythme de neuf mois et demi à bord.

Les conditions sont difficiles et marquent le matelot. « Le film d’Hervé Baslé, Entre terre et mer, raconte bien cela. » Arrive le service militaire. 16 mois sous les drapeaux. « On a le temps de réfléchir. » Henri ne repartira pas. « On n’était même pas sûr de gagner de l’argent. »

Virage professionnel, le voilà bien à terre, chez Sameto à Dinan. Il y rencontre son épouse et se passionne pour son métier de chaudronnier.

Mais Terre-Neuve, ça ne peut pas s’oublier. « J’ai du plaisir à revoir les copains. Avoir fait Terre-Neuve c’est spécial ». À bord, Henri avait avec lui son appareil photo. Il a fait des clichés. « Ce que ne faisaient pas les autres. » À l’heure de la retraite, il a remis de l’ordre dans ses archives, puis en a collectionné d’autres avec ceux qui avaient quelques photos.

Suffisant pour monter une exposition de plus de 200 photos, du matériel authentique, des maquettes etc…….

L’histoire des Terre-neuvas s’enrichit ainsi avec les vingt panneaux qu’il présente bénévolement. « J’y ajoutent aussi quatre maquettes en fer des chalutiers que j’ai connus. J’expose des outils qui nous ont servis et un mannequin plus vrai que nature. »